Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antoine Lacroix

Antoine Lacroix

Blog de réflexions sur les problèmes de société


Pussy riots libérées

Publié par Antoine Lacroix sur 25 Décembre 2013, 10:50am

Catégories : #Pussy riots

Oui ? ben bon, qu'est-ce que je dois penser de ça, de ce mouvement politico-artistique des Pussy riots (Emeutes de Chattes), des Femens adeptes du topless, d'Oleg Kulik le mentor des Pussy riots qui fait ces expos où le visiteur est invité à mettre sa tête dans le sexe d'une vache. Je trouve ça limite. Un rien  dégueu. Moi qui pensait qu'il y avait traditionnellement une recherche esthétique dans l'art, je suis assez sceptique

Bof y a mieux, non ?

Après réflexion j'ai préféré retirer la photo que j'avais placée ici parce qu'elle n'a rien à faire sur mon blog et ma page facebook, vous pouvez toujours aller la regarder http://1.bp.blogspot.com/_6feYu8ILISc/SQZjlv72hRI/AAAAAAAAAwY/-U9N9lT-nGY/s400/kulik+deep+into+russia.jpg

Maitrise de la matière et du geste, recherche ésthétique, activité de l'esprit, voilà pour moi le tryptique constitutif de l'art. Donc si je défends les Pussy riots, je ne défends pas un mouvement artistique , je fais de la politique et je défends la position de l'Europe contre Poutine dans l'affaire ukrainienne qui tend à faire de ce pays plus grand que la France un débouché économique pour nos industriels. On est bien loin de l'art et on est bien loin de la dignité de l'homme incarnée par les Mandela et avant lui, les Gandhi et autre Martin Luther King. Ces mouvements politiques me tiennent, moi l'occidental,  par mes parties, celles en dessous du nombril et mon appétit malsain pour le trash, le même qui fait s'arreter les automobilistes devant un accident en espérant y voir un truc bien gore.

Le philosophe Frédéric Lenoir écrit dans un bouquin, peut-être "Petit traité de vie intérieure" que la  valeur  la mieux partagée sur la planète est 

Ne  fais  pas à autrui ce que tu ne veux pas que l'on te fasse. 

Peut être que cette vache, équipée de cette tête humaine curieuse et indiscrète, pense que  certaines civilisations sont plus éloignées de cette maxime que d'autres.

Au delà de cette simple question des Pussy riots, je me pose la question de la manière dont je vais être utilisé par les journalistes dont on sait qu'une de leurs motivations est la conquête du pouvoir. La conquête du pouvoir qu'elle soit politique ou journalistique est peu compatible avec la vérité objective. Les journalistes ont pour but de transmettre leur idées au plus grand nombre. Ils veulent convaincre comme en témoigne leur proximité avec le monde politique. Sur cette question des Pussy riots, ma première réaction est d'abord de critiquer Poutine qui pour moi est un dictateur déguisé, puis lorsque j'étudie la question en visitant des sites russes notamment, je m'aperçois que l'action des Pussy riots en Russie est  loin de faire l'unanimit. Donc si je veux être juste dans mon appréciation je dois contextualiser les évènements. 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents