Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antoine Lacroix

Antoine Lacroix

Blog de réflexions sur les problèmes de société


Paupérisation du politique, paupérisation des associations

Publié par Antoine Lacroix sur 20 Décembre 2013, 19:15pm

Catégories : #Politique

Les Etats-unis sont construits sur l'idée toute protestante mise en évidence notamment par Max Weber, que l'homme gagne son ciel par le mérite individuel. Point de prêtre pour donner l'absolution entre Dieu et l'homme. Le travail participe aux œuvres de Dieu et par conséquence l'enrichissement est légitimé comme une stricte observance des préceptes divins, la conjugaison de deux vertus : l'ascétisme et le courage au travail. L'Etat n'a pas sa place dans ce rapport à Dieu, seul le mérite personnel permet d'avoir une bonne vie dans ce monde et dans l'autre. Alors les hommes s'organisent en une "puissance collective" (Tocqueville, de la démocratie en Amérique) d'ou notamment, la force du lobbying dans le monde anglo-saxon. Ils se constituent en associations, en groupements, et se nomment des représentants chargés de défendre leurs intérêts.

En France une partie de la légitimité de l'Etat réside dans sa fonction d'organisation de la redistribution issue surtout de l'après guerre, époque où la notion d'Etat-providence  se confirme soutenu par une théorie politique interventioniste keynesienne.  Lorsque la redistribution diminue , l'Etat est moins crédible dans sa mission de protection  de la population. Les individus se serrent-ils pour autant plus les coudes pour compenser le moindre engagement de l'Etat ? Les Français évoluent-ils vers une conception américaine de la générosité ?

Intéressons nous au  monde associatif lieu habituel d'engagement solidaire.

La paupérisation d'une action publique traditionnellement compensatrice affaiblit d'autant plus cette dernière que les associations en France dépendent largement des subventions. Il existe 1,3 million d'associations en France qui représentent 4,5 % du PIB. Elles sont 1,1 million aux Etat-unis pour 8,5 % du PIB. En France elles sont financées à 49 % par l'Etat, les grosses associations employeuses captent l'essentiel de ces financements. Aux Etats-Unis elles sont financées à 35 % par l'Etat. 20 % des français donnent aux associations, 80 % aux Etats-Unis. En 2010 et 2011 en France, la part du financement privé dans les ressources des associations a augmenté mais le chemin est long pour compenser le désengagement de l'Etat

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents